Retour aux nouvelles

3 octobre 2018

Deux mois hors de l’ordinaire !

  • Deux mois hors de l’ordinaire !

BENJAMIN BRASSEUR, Étudiant au baccalauréat en agroéconomie, Cet été, j’ai été « parachuté » dans ce merveilleux pays qu’est la Colombie et j’ai été accueilli par l’extraordinaire équipe du Projet d'appui au système financier agricole de Colombie (PASAC). Ce projet quinquennal, qui se terminera d’ailleurs cette année, a été réalisé par DID et Financière agricole du Québec – Développement international (FADQDI), et rendu possible grâce au financement du gouvernement du Canada.

Dès mon arrivée à Bogota, j’ai réalisé l’envergure du projet : plus de 25 coopératives financières participantes, une poignée d’expatriés canadiens et de nombreux professionnels colombiens. Ce n’est pas pour rien que les réalisations du PASAC retiennent l’attention des plus hautes instances étatiques en matière de développement du territoire agricole!

Adapter l’expérience québécoise à la réalité colombienne

PASAC a été développé sur mesure afin de répondre aux besoins financiers des agriculteurs colombiens. Inclusion et éducation financière, équité entre les femmes et les hommes, atténuation du risque lié au crédit agricole, étude des filières agroalimentaires ont fait partie de mon quotidien pendant ce stage en Colombie. Composé d’équipes multidisciplinaires, le personnel du PASAC sillonne la Colombie dans le but de partager la méthodologie d’octroi de crédit qui est à l’origine du succès de Desjardins et qui en fait aujourd’hui l’acteur le plus important en financement agricole du Québec.

Ce stage m’a offert la possibilité de diversifier l’expertise acquise lors de ma formation en agroéconomie à l’Université Laval et de tisser des liens d’amitié mémorables. En guise d’exemple, j’ai participé, en collaboration avec des représentants de coopératives financières et d’organismes paragouvernementaux, au développement d’un réseau de références agroéconomiques permettant d’autonomiser les coopératives dans leurs efforts d’atténuation du risque et d’inclusion de producteurs agricoles marginaux. Ces références permettent également aux conseillers financiers des institutions financières de la Colombie de mieux accompagner les agricultrices et les agriculteurs dans le développement de leurs projets agricoles.  

Comme j’ai été appelé à couvrir un maximum de territoire et surtout à m’imprégner de l’expérience de tous et chacun, mon stage m’a permis d’échanger et de collaborer avec plusieurs professionnels, mais aussi des productrices et des producteurs passionnés par leur métier. Je recommande à quiconque désirant étendre la conception de son champ d’études d’explorer la coopération internationale. Vous observerez alors le monde avec de nouvelles lunettes!

Des fondements utiles

Il n’est pas rare d’entendre dans les couloirs universitaires : « Sérieusement, à quoi ça va me servir de connaître le cycle hormonal complet de l’œstrus chez la truie? » Ou encore de réaliser qu’aussitôt le semestre terminé, la chronologie des réformes de la politique agricole commune (PAC) de l’Union européenne échappera à notre mémoire. Néanmoins, il est possible de renverser ces jugements quand on découvre combien elles peuvent s’avérer importantes pour comprendre l’univers complexe de la coopération internationale!

 

Retour au blogue