L’appui aux femmes entrepreneures en Haïti : défis, succès et fierté

6 mars 2020

Pour la Journée internationale des femmes, nous avons demandé à notre collègue Suzie Mondésir, directrice du projet Programme d’appui national à la structuration de l’entrepreneuriat haïtien (PANSEH) de nous partager ses réflexions sur l’égalité des genres en Haïti, sur les nombreux défis rencontrés par les femmes entrepreneures et sur l’impact que peut avoir l’inclusion financière pour celles-ci.

Selon votre expérience, quels sont les principaux défis liés à l’égalité des genres en Haïti?

Selon mon expérience entrepreneuriale, les défis liés à l’égalité des genres en Haïti sont significatifs à trois niveaux : l’accès aux ressources, l’accès à la prise de décision et l’accès aux connaissances

En quoi le projet Programme d'appui national à la structuration de l'entrepreneuriat haïtien (PANSEH) fait-il une différence en la matière?

Le PANSEH a permis aux femmes d’avoir accès :

  • aux ressources financières - en accompagnant les institutions financières partenaires dans la révision de leur offre de produits et services.  Celles-ci proposent maintenant aux femmes entrepreneures une offre mieux adaptée à leurs besoins spécifiques;
  • à l’emploi - en mettant en place des mesures spécifiques pour soutenir le développement de l’entrepreneuriat féminin, comme le concours Antrepriz paw qui a permis un accompagnement personnalisé à 15 gagnantes.
  • au marché - en favorisant l’insertion des femmes dans les circuits productifs organisés. Nos interventions ont permis à près de 1000 femmes d’avoir accès à des services financiers et non financiers;
  • aux capacités - en promouvant une offre de services non financiers adaptée à la réalité des femmes entrepreneures et en accompagnant les partenaires au déploiement de cette offre;
  • au pouvoir – en déployant des formations en leadership et estime de soi auprès des femmes entrepreneures.

Qu’est-ce qui vous rend fière de contribuer à ce projet et notamment à l’appui aux femmes entrepreneures?

L’idée de faire une différence dans la vie des entrepreneures que nous appuyons. À l’aube de la fin du projet, le témoignage qui m’a le plus marquée est celui d’une jeune femme qui est venue me voir pour me remercier, car le PANSEH lui a donné le courage de penser qu’elle aussi, en dépit d’une enfance très difficile et de parents analphabètes, pouvait aspirer à être entrepreneure et créatrice d’emplois. J’en parle souvent avec émotion parce que je suis très consciente de l’impact que peut faire ce simple geste d’encourager!

Et surtout, il y a cette promesse que j’avais faite à ma mère. Ma maman était mon plus grand supporter.  Elle est décédée des suites du tremblement de terre qui a ravagé Haïti il y a plus d’une décennie. Avant le décès de ma mère, je lui avais promis de trouver une façon, tout comme elle, de redonner à ma communauté.

Ma mère était elle-même entrepreneure en Haïti et je repense à elle avec émotion à chaque fois que le PANSEH aide une femme à prendre son élan. Aujourd’hui, non seulement j’ai eu l’opportunité de tenir ma promesse en redonnant à ma communauté, mais j’évolue dans une spécialité qui la passionnait au plus haut point : l’entrepreneuriat.

C’est avec ce sentiment de fierté que je m’apprête à clore ce beau projet qu’est le PANSEH!