Un appui réussi à la structuration du secteur financier agricole haïtien

27 mars 2019

En 2011, dans le but de dynamiser le secteur agricole d’Haïti et de favoriser l’autosuffisance alimentaire du pays dans un contexte de forte croissance démographique, le gouvernement haïtien confiait au consortium formé de Développement international Desjardins (DID), l’Institut interaméricain de coopération pour l’agriculture (IICA) et la Financière agricole du Québec – Développement international (FADQDI, dont les activités sont maintenant intégrées à SOCODEVI) le mandat de doter le pays d’un système national de financement et d’assurance qui soit en mesure de pallier les faiblesses observées dans l’accès au financement, aux conseils techniques et aux protections d’assurance requises par les agriculteurs.

Cet appui a été rendu possible grâce à l’engagement d’Affaires mondiales Canada (une agence du gouvernement canadien), qui a doté le projet d’un budget de 19 millions $CAN. À cet engagement s’est ajouté, en novembre 2014, celui de la coopération suisse, qui a injecté dans l’initiative un montant additionnel équivalant à 6,4 millions $CAN, de même que celui de l’Agence française de développement (DDAS/AFD), qui s’y est engagée en septembre 2015 avec l’équivalent de 2,2 millions $CAN. À cet effort financier externe s’est également ajoutée une contribution du gouvernement haïtien équivalant à 1,5 million $CAN, pour une contribution financière totale s’élevant à 29 millions $CAN (ou 1,74 G HTG). 

Alors que s’achève cet important projet, une cérémonie se tient aujourd’hui pour souligner la concrétisation du Système de financement et d’assurances agricoles haïtien en présence de ses principaux acteurs. Avec la mise sur pied d’un conseil de gouvernance haïtien pour gérer l’important mécanisme de gestion de risques qui a été mis en place dans le cadre du projet, nous assistons à une démonstration réussie d’appropriation. Devant cette prise en charge, le gouvernement canadien est heureux de remettre officiellement le fonds de 3,3 millions $CAN au Fonds de développement industriel (FDI), l’organisme haïtien qui sera le mandataire responsable du devenir de ce mécanisme de protection, de concert avec le Conseil de gouvernance.

Des résultats probants!

Outre ce succès, le projet SYFAAH a généré plusieurs résultats probants dont voici les principaux:

  • Amélioration de l’offre de crédit agricole sur tout le territoire haïtien par des institutions financières dédiées et professionnalisées (plus de 85 000 crédits octroyés) ;
  • Meilleure gestion des risques de production agricole par des appuis techniques et une assurance-récolte en soutien aux agriculteurs (plus de 3 600 assurés pour la filière riz en Artibonite) ;
  • Adoption de pratiques de production performantes dans le respect de l’environnement (plus de 4 000 agriculteurs ont bénéficié d’accompagnement technique) ;
  • Amélioration de la sécurité alimentaire par une production locale accrue et de qualité ;
  • Amélioration des conditions de vie des agro-entrepreneurs : globalement, 63 % des bénéficiaires du SYFAAH s’avancent à dire qu’ils ont vu les conditions de vie de leur famille s’améliorer.

Apprenez-en davantage sur les résultats et retombées développementales du projet en cliquant ici.

Nap di yon gwo mèsi ak tout enstitisyon finansyè yo, enstitisyon asirans yo ki te swiv developman pwogram nan. Nap di yon gwo mèsi ak tout asosiasyon pèyizan yo, yon gwo mèsi tou ak tout ofisyèl Gouvènman Ayisyen yo tankou; Ministè Lagrikilti Resous Natirèl ak Devlopman Riral, Bank Repiplik Ayiti, Fon Developman Endistriyèl ak Ministè Ekonomi ak Finans.

Merci aux institutions financières participantes, aux institutions d’assurance qui ont suivi les développements, aux associations paysannes et aux représentants du gouvernement haïtien soit le ministère de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural, la Banque de la République d’Haïti, le Fonds de développement industriel et le ministère de l’Économie et des Finances.