Le Centre financier aux entrepreneurs mis en place par DID en Tunisie ouvre officiellement ses portes

2 juin 2015

Ce 2 juin 2015 s’est tenue l’ouverture officielle du Centre financier aux entrepreneurs (CFE) mis en place et opéré par Développement international Desjardins (DID) en Tunisie. Cette nouvelle institution de microfinance vise à répondre aux besoins des micro et petites entreprises (MPE) tunisiennes par des produits et services financiers diversifiés et accessibles, offerts par une équipe compétente et à l’écoute de la clientèle.

Le siège social et la première agence du CFE sont situés dans le centre-ville de Tunis. L'institution se développera en premier lieu dans le grand Tunis, puis se déploiera dans les régions côtières et intérieures du pays en ciblant les zones où la concentration des micro et petites entreprises est la plus élevée.  

DID, le Fonds Desjardins pour la Finance inclusive et AfricInvest agissent comme promoteurs et actionnaires au démarrage du CFE. Divers partenaires financiers, dont le gouvernement du Canada par l’entremise d’Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada (MAECD), s’associeront à eux pendant les premières années d’existence du CFE afin de financer l’opération et le développement de l’institution. Cet appui permettra à DID d’assurer la gestion de l’institution financière ainsi que la mise en place et le renforcement de ses opérations. 

Les prêts offerts par le CFE viseront le développement des micro et petites entreprises de même que  l’acquisition ou l’amélioration locative. Ils incluront également des prêts visant plus spécifiquement les femmes entrepreneures, qui sont trop souvent exclues des systèmes financiers. D’autres produits dédiés aux MPE pourront être introduits par la suite en fonction des besoins observés. 

Sur une période de cinq ans, il est prévu que l’institution recrute, forme et accompagne 130 employés, qu’elle débourse environ 14 000 prêts et atteigne un portefeuille de prêts en cours de 64,4 M DT (40 M $CA) à la fin de sa cinquième année d’opération, soit en 2019. On estime qu’au cours de cette période, le CFE contribuera, de manière directe et indirecte, à la création et au maintien de 76 000 emplois, parmi lesquels 30 000 emplois créés: un impact qui continuera de s’accroître au fil des années. 

Le Centre financier aux entrepreneurs de Tunisie est le cinquième que DID met en place à titre de promoteur, d’opérateur et d’investisseur. Quatre d’entre eux ont vu le jour avec l’appui d’AfricInvest. Ces institutions se distinguent par la relation de proximité établie avec les entrepreneurs accompagnés, par leur connaissance fine des secteurs d’affaires financés, par leurs pratiques rigoureuses de gouvernance et de gestion des risques ainsi que par la création de mécanismes d’actionnariat populaire qui permettent aux clients et employés des CFE de participer à leur propriété. 

Un programme d’actionnariat populaire innovateur et porteur de résultats

Comme les CFE déjà opérés par DID, le CFE de Tunisie adoptera au cours de ses premières années d’opération un programme d’actionnariat permettant aux clients et employés de l’institution de participer à sa propriété. Par l’entremise de ce programme, les bons emprunteurs pourront obtenir une rémunération incitative, ou une ristourne, sur les intérêts payés et acquérir, grâce à cette ristourne, du capital de l’institution financière. Pour leur part, les employés affichant un rendement satisfaisant pourront effectuer une contribution de base sous forme de déduction sur leur salaire à laquelle s’ajoutera une contribution équivalente de l’institution financière. Parmi les bonnes pratiques du CFE, le programme d’actionnariat populaire est sans doute la plus innovatrice et la plus attrayante puisqu’elle permet de faire participer les membres de la communauté locale à la gouvernance de leur institution financière et de devenir copropriétaires de cette dernière, partageant ainsi la valeur créée.