Des équipements informatiques pour appuyer les institutions financières maliennes

20 décembre 2019

Piloté par DID en partenariat avec SOCODEVI, le projet Financement agricole et rural au Mali (FARM) vise le renforcement des capacités des producteurs agricoles et des institutions financières. L’objectif est le développement du secteur agricole et l’amélioration de la sécurité alimentaire au Mali par un accès accru à des services financiers mieux adaptés au secteur.

Dans le cadre du volet de professionnalisation des Systèmes financiers décentralisés (nom donné aux coopératives financières en Afrique de l’Ouest), du matériel informatique a été remis à différents partenaires (Nyèsigiso, Kafo Jiginew, Soro Yiriwaso et CAECE). Ces ordinateurs permettront la mise en œuvre effective des outils conçus et des formations diffusées pour les agents opérationnels dans les caisses participantes et servira également à la diffusion des programmes d’éducation financière auprès de la clientèle..

Dans la foulée de l’installation des équipements informatiques, des agents de crédit de la Caisse Nyèsigiso de Kati ont témoigné de l’impact qu’aura cet équipement dans leur façon de travailler au quotidien. 

« Je remercie le projet FARM parce qu’il m’a facilité le travail. Auparavant, je ne pouvais traiter qu’un à deux dossiers par jour. Avec l’aide du projet FARM, j’ai maintenant à ma disposition un ordinateur et des outils d’analyse. Cela me permet de traiter cinq dossiers de financement agricole par jour. Les membres demandeurs sont très contents de la rapidité du traitement des dossiers et de la qualité du service rendu », souligne Aminata Toumagnon.

« C’est grâce au projet FARM qu’on a eu des équipements techniques. On a aussi bénéficié de beaucoup de formation, ce qui nous a permis d’améliorer nos conditions de travail. Cela a facilité l’analyse des crédits agricoles. Et surtout, nous avons bénéficié des fiches techniques des différentes filières, ce qui nous permet de valider facilement les informations sur ces filières. Les données sont bonnes avec l’outil d’analyse », ajoute Christophe Fomba.

Monique Ouattara remarque : « Grâce au projet, j’ai maintenant accès à l’ordinateur. Avec l’outil d’analyse de crédit agricole, les analyses sont faciles. Ça facilite aussi les enquêtes. Grace au projet FARM, on a pu comprendre beaucoup de choses qui nous facilitent le travail! »

Le projet FARM se poursuivra jusqu’en 2020 et implique un grand nombre d’acteurs maliens incluant plusieurs ministères (Économie et Finances, Promotion des Investissements et Secteur privé, Développement rural), diverses institutions financières, l’Association professionnelle des systèmes financiers décentralisés ainsi que des compagnies d’assurances.