Des formations sur le leadership féminin pour les femmes et par des femmes

10 juin 2019

Les stéréotypes de genre sont encore très présents au Bénin et représentent un obstacle à l’émancipation des femmes, particulièrement dans le milieu professionnel. Le projet Appui au développement, à la professionnalisation et à l’assainissement de la microfinance (ADAPAMI) mené par DID contribue à diminuer l’impact de ces stéréotypes sur les femmes béninoises. Par le biais d’une formation pour outiller les femmes en matière de leadership, ADAPAMI contribue à la promotion d’une gouvernance administrative et politique inclusive dans les institutions de microfinance.

Concrètement, la formation offre des techniques afin de :

  • savoir prendre la parole en public
  • diriger des réunions et y participer
  • animer des équipes
  • développer sa personnalité
  • concilier la vie familiale et professionnelle.

Le projet souhaite également que les femmes prennent connaissance de leurs droits. C’est pourquoi la formation offre un volet sur les statuts et règlements intérieurs des institutions de microfinance, sur les offres de service, les politiques et procédures de ressources humaines et le code de déontologie.

Les commentaires des participantes sont éloquents. « C’est comme un nouveau souffle, un nouveau départ. Ça donne une grande motivation pour demeurer leader et travailler avec les outils qu’on a appris. […] Cette formation m’a ouvert les yeux », mentionne Hortense, qui a assisté à la formation en mai dernier.

Afin de répondre le plus exactement possible aux différents besoins rencontrés, deux types de formation sont offerts : l’une à l’intention des employées des institutions de microfinance et l’autre, pour leurs élues.

Avant de se lancer, plusieurs participantes entrevoyaient la formation d’un œil incertain. Elles se demandaient ce qu’elles allaient apprendre et comment elles pourraient mettre leurs acquis en application. Certaines s’interrogeaient à savoir si les hommes allaient accueillir favorablement ce nouveau leadership féminin.

Rapidement, elles ont vu que c’était possible, comme l’explique Josiane, l’une des participantes : « La formation est une bonne initiative pour que la femme se sente capable, qu’elle se sente valorisée. […] On peut travailler aux côtés des hommes valablement. On peut diriger une équipe masculine ou mixte. La formation nous a beaucoup rassurées et nous a donné cette confiance. »