Journée internationale des femmes

8 mars 2019

Haïti - Créer des emplois tout en soutenant l'agriculture locale

« L’appui de PANSEH-Haïti m’a permis de mieux valoriser mon offre et mieux me positionner sur le marché. » L’entrepreneure Islande Bonne gère à plein temps son entreprise Ria Pwodwi Kreyol, entreprise en nom collectif qui œuvre dans la transformation de fruits locaux en divers produits dérivés. L’entreprise, qui compte actuellement 7 employés, dont 57 % sont des femmes, encourage la production agricole en s'approvisionnant chez les agriculteurs locaux. Malgré un parcours parsemé d’embûches, liées notamment aux impacts des catastrophes naturelles, l’appui reçu du projet PANSEH mené par DID lui permet aujourd’hui de mieux gérer son entreprise et de gagner un revenu stable.

Bénin - Le pouvoir aux femmes!

Pour renforcer le pouvoir décisionnel des femmes, l’équipe du projet ADAPAMI au Bénin a élaboré une stratégie visant à promouvoir leur participation à la gouvernance politique et administrative de leur institution financière. En vue des assemblées générales électives prévues en 2019, l’équipe a organisé plusieurs séances de sensibilisation sur la question qui ont toutes entraîné une forte participation et beaucoup d’enthousiasme.

Fortement motivées, les participantes se sont engagées à agir concrètement en vue d’améliorer la situation. « Je suis très heureuse de la participation des femmes à cette activité, et je les exhorte à maintenir et accroître leur engagement en faveur d’une plus grande représentativité féminine dans nos instances dirigeantes », concluait la présidente du conseil d’administration de l’UNACREP, l’une des institutions financières partenaires du projet.

Du côté de la FECECAM, partenaire du projet, on note déjà une augmentation du nombre de femmes dans les instances décisionnelles. 

Tunisie - L’entrepreneuriat au service de l’éducation

Mme Houda est cliente du Centre financier aux entrepreneurs de Tunisie depuis 2016. Les deux prêts et l’accompagnement qu'elle a reçus de cette institution lui ont permis de concrétiser son rêve entrepreneurial. Aujourd’hui, elle est à la tête de deux entreprises, une garderie et une école privée, et dirige une équipe de 18 employés.

L’accès au financement par le réseau formel et professionnel a été un défi pour cette entrepreneure. Maintenant qu’une confiance réciproque s’est installée entre elle et le CFE, Mme Houda peut facilement imaginer la poursuite de son projet et continuer de le développer. « Avoir accès à des services financiers est valorisant pour une femme entrepreneure, tout comme le fait de se sentir appuyée et accompagnée dans les différentes étapes de l’évolution de son entreprise », soutient-elle.